Pourquoi choisir le Canada ?

Vous aimeriez faire un séjour linguistique mais vous vous demandez si le Canada est fait pour vous ? Voici quelques bonnes raisons de partir au pays des Caribous !

Sans titreTout d’abord, le Canada est connu pour être un pays dans lequel il est très agréable de vivre. La population y est accueillante et chaleureuse.

De plus, le territoire est très vaste ce qui offre une réelle diversité au niveau des paysages. Vous pourrez profiter à la fois de l’animation des grandes villes et du calme de ses grands espaces.

Le Canada offre une diversité au niveau des paysages mais également au niveau des activités. Que vous soyez plutôt sportif, amateur de musées ou de shopping, vous trouverez toujours quelque chose à faire. Vous pourrez aller voir un match de hockey ou vous rendre dans l’un des plus grands centres commerciaux d’Amérique du Nord. Encore une fois, il y en a pour tous les gouts !

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer ! Partez en séjour linguistique au Canada pour découvrir ce pays qui vous réserve de nombreuses surprises !

Vancouver, Toronto et Calgary dans le classement des 10 villes les plus agréables à vivre dans le monde

Comme chaque année, The Economist a réalisé le classement des 10 villes les plus agréables à vivre dans le monde. Pour réaliser ce classement, ils ont analysé les villes selon cinq critères : la stabilité de la ville d’une année sur l’autre, le système de santé, la culture et l’environnement, l’éducation et les infrastructures.

canada_1Cette année trois villes canadienne sont dans le classement : Vancouver en troisième place, Toronto en quatrième et Calgary à la cinquième place à égalité avec Adelaïde, en Australie.

Ces trois villes offrent donc un cadre de vie particulièrement agréable ! Si vous choisissez de partir en séjour linguistique au Canada, vous pourrez apprécier par vous même ce style de vie.

Séjour linguistique au Canada : Toronto ou Vancouver ?

Le Canada est un territoire vaste et diversifié, ce qui ne rend pas les choses faciles quand il s’agit de choisir où aller ! Pour vous aider, nous vous proposons une petite confrontation de deux villes emblématiques : Toronto et Vancouver.

Image

Toronto est une ville multiculturelle qui regrouperait plus de 100 nationalités différentes.  Cette diversité se retrouve dans les quartiers, de Chinatown à Little India en passant par Greektown et Little Italy ! Vous pourrez vous rendre dans l’un des nombreux musées ou théâtres de la ville ou encore vous promener au sommet de la tour CN. Toronto est une ville animée qui saura séduire le plus grand nombre !

Entre océan et montagnes, Vancouver dispose d’un cadre naturel exceptionnel qui saura ravir les amoureux de la nature ! De plus, au cœur de la ville s’étend un parc de 400 hectares qui fait le bonheur des promeneurs et des sportifs. Que les citadins se rassurent, le centre ville est très vivant avec de nombreux musées et centres commerciaux. A Vancouver il y en a donc pour tous les goûts !

Maintenant il ne vous reste plus qu’à choisir votre destination pour votre séjour linguistique au Canada 

Avoir une voiture au Canada

Si vous partez en séjour linguistique de longue durée au Canada, vous aurez peut-être l’occasion de conduire sur place.

Sans titreLe permis français n’est valable que 3 mois sur le territoire canadien. Si vous restez plus de 3 mois, vous devrez vous munir d’un permis de conduire international en plus.

Vous pouvez choisir d’acheter une voiture d’occasion sur place. Cela sera plus rentable que d’en louer une régulièrement tout au long de votre séjour linguistique. De plus, les canadien changent régulièrement de voiture, vous n’aurez donc aucun mal à trouver des véhicules d’occasion. Rendez-vous chez un concessionnaire ou consultez les sites d’annonces entre particuliers (comme Craiglist) pour dénicher les bonnes affaires !

Lors de l’achat d’un véhicule d’occasion au Canada, vous devez faire changer l’immatriculation. Il existe des bureaux dédiés pour cela où vous devrez vous rendre avec l’ancien propriétaire du véhicule qui attestera de la vente.

L’étape la plus fastidieuse pour un non-résident canadien reste l’assurance. Certaines risquent de refuser de vous assurer alors n’hésiter pas à en appeler plusieurs en expliquant bien votre situation. Le prix de ces assurances est souvent élevé, surtout si vous ne disposez pas d’un permis de conduire canadien.

Lors d’un séjour linguistique de longue durée, il faudra vous organiser afin de voir quel est le moyen de transport le plus pratique et le plus rentable pour vous.

L’assurance pour le PVT

Souscrire une assurance est obligatoire lorsque que l’on souhaite obtenir un Programme Vacances Travail au Canada. Cette assurance doit couvrir des points précis : maladie, hospitalisation et rapatriement, et ce, durant tout le séjour et dans tout le pays.

Sans titre
Si cette assurance est obligatoire, un justificatif de souscription ne sera pas forcément demandé pour le dossier du PVT. Cependant, à votre arrivée dans le pays, ce justificatif pourra vous être demandé à la douane. Il faut donc penser à l’imprimer et à le garder avec soi. De plus, cette assurance permettra de couvrir vos frais médicaux sur place. Cela peut sembler évident lorsque l’on est habitué au modèle français mais au Canada les frais médicaux ne sont pas gratuits et la facture peut très rapidement atteindre des sommes importantes.

Il existe de nombreuses assurances spécialisées dans les PVT. A vous de choisir celle qui vous convient le mieux en terme de remboursement des frais, d’indemnités… En fonction des options que vous choisirez les prix varient entre 25 et 35€ par mois.
N’oubliez pas de souscrire un contrat qui couvre la totalité de votre séjour car dans le cas contraire, l’entrée dans le pays pourrait vous être refusée. Si vous décidez de rester au Canada plus longtemps que prévu, pensez à faire rallonger votre contrat d’assurance.

La déclaration d’impôts au Canada

Au Canada, tous les revenus perçus en travaillant sont imposables. Il faudra donc remplir sa feuille d’impôts, ce qui est d’ailleurs intéressant car l’Etat pourra en rembourser une partie.

ImpotsTout d’abord, il faut savoir que le montant de l’impôt dépend de la province dans laquelle on habite et si l’on est considéré comme résident ou non. Avec un PVT, vous êtes considéré comme non-résident.

Il faut remplir sa déclaration avant le 30 avril suivant l’année imposable, c’est à dire que, comme en France, on payera en avril 2014 les impôts de l’année 2013. De plus, quelle que soit la province où l’on réside il existe deux déclarations, celle pour les impôts provinciaux et celle pour les impôts fédéraux.

Il n’est pas obligatoire de remplir cette déclaration, alors quel est l’intérêt de le faire ?
Au Canada, les impôts sont prélevés à la source, c’est à dire qu’ils sont directement prélevés sur les salaires et apparaissent sur les feuilles de paye. Selon la durée de travail et le salaire perçu, il est possible que ces impôts ne correspondent pas à ce que l’on a vraiment travaillé. Ainsi, on peut avoir trop payé et dans ce cas l’Etat rembourse la somme.
Remplir cette déclaration est donc souvent intéressante car elle permet de se faire rembourser une partie de ce que l’on a payé au fur et à mesure de l’année.

Cependant, ces démarches administratives sont souvent longues et compliquées donc si vous le souhaitez, vous pouvez vous faire aider sur le site taxback qui s’occupera de ces formalités à votre place et créditera l’argent remboursé directement sur votre compte.

Canada : Les étapes indispensables pour bien préparer votre arrivée

Vous avez décidé de vous installer au Canada, c’est une bonne chose, mais avez-vous bien préparer votre départ ?  Voici un article qui résume les étapes par lesquelles vous devrez passer une fois arrivée sur le sol canadien.Image

1. Inscription au consulat de France : Etape facultative mais néanmoins recommandée, elle vous permettra d’être enregistré au registre des français établis hors de France et d’accéder à plusieurs services. Vous pourrez notamment voter lors des élections françaises durant votre séjour linguistique au Canada.

2. Obtenir son numéro NAS/NIN : Numéro de votre assurance maladie, il est indispensable si vous désirez travailler au Canada. Il vous permettra de recevoir prestations et services gouvernementaux : remboursement, etc.

3. Se procurer une adresse postale : Logement en auberge de jeunesse, appartement, famille accueil, poste restante, cette étape est obligatoire pour vos démarches administratives. Exemple : l’ouverture d’un compte en banque.

4. Ouverture d’un compte en banque : Afin de faciliter vos règlements sur place, nous vous conseillons fortement de procéder à l’ouverture d’un compte: Banque Royale du Canada (RBD), Banque Nationale du Canada (BNC), il existe de nombreuses banques.

Pour ouvrir un compte bancaire munissez vous de :

  • Votre passeport,
  • Votre NAS,
  • D’une adresse postale.

Les étudiants devront également amener une Lettre d’acceptation d’un établissement et une carte d’étudiante.

Trouver un job au Canada

Lorsque l’on part en séjour linguistique au Canada grâce à un PVT ou avec un permis de travail + d’études, trouver un petit job est un excellent moyen de s’autofinancer.

serveuse

Sachez dans un premier temps que beaucoup de petits boulots sont à temps partiels sur place. Néanmoins, il est tout à fait possible de cumuler deux emplois.

Pour tous les jobs en contact direct avec les clients comme serveur ou vendeur, il faut savoir que le service à la clientèle est quelque chose de très important. Au Canada plus qu’en France, il faudra toujours être extrêmement souriant et toujours aller vers le client en premier sans attendre qu’il demande.

Ces petits jobs sont payés à la semaine – le salaire minimum est compris entre 8$ et 10,25$ de l’heure et la durée de travail est de 40h par semaine.

Pour trouver des annonces d’emplois vous pouvez consulter les sites suivants :

–       Monster

–       Canadajobs

–       SimplyHired

–       Workopolis

–       Craigslist

Il est également possible de passer par des agences d’intérim comme par exemple Kelly Services, Manpower ou Adecco.

Lorsque l’on cherche un emploi dans la restauration ou l’hôtellerie, se déplacer reste une méthode efficace qui permettra de prouver votre motivation.

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Testez votre anglais !

Vous partez en séjour linguistique au Canada ? Pourquoi ne pas en profiter pour passer un test d’anglais reconnu à l’international comme  l’IELTS, le TOEFL ou encore le TOEIC ?

??????????????Comment choisir votre test ?

TOEIC (Test of English for International Communication) : Généralement demandé par les entreprises pour évaluer ou recruter leurs salariés, ce test atteste votre capacité à maitriser un anglais professionnel. Il n’est pas reconnu par les Universités anglophones.

TOEFL (Test of English as a Foreign Language) : Il s’agit du test le plus répandu dans le monde. Il vous attribuera un score entre 0 et 120 points. Rappelons que le score minimum requis pour intégrer une formation dépend de chaque Université. Son coût varie entre 160 et 250 USD.

IELTS (International English Language Testing System) : Il évalue votre niveau d’anglais en compréhension et en expression orale et écrite. La seule différence avec le TOEFL tient dans la partie orale qui se veut plus interactive car elle se déroule en face à face avec un examinateur. Ce test est requis dans certains cas afin d’obtenir un Visa de Travail (sur certaines destinations).

Son coût est d’environ 190€.