Pourquoi choisir le Canada ?

Vous aimeriez faire un séjour linguistique mais vous vous demandez si le Canada est fait pour vous ? Voici quelques bonnes raisons de partir au pays des Caribous !

Sans titreTout d’abord, le Canada est connu pour être un pays dans lequel il est très agréable de vivre. La population y est accueillante et chaleureuse.

De plus, le territoire est très vaste ce qui offre une réelle diversité au niveau des paysages. Vous pourrez profiter à la fois de l’animation des grandes villes et du calme de ses grands espaces.

Le Canada offre une diversité au niveau des paysages mais également au niveau des activités. Que vous soyez plutôt sportif, amateur de musées ou de shopping, vous trouverez toujours quelque chose à faire. Vous pourrez aller voir un match de hockey ou vous rendre dans l’un des plus grands centres commerciaux d’Amérique du Nord. Encore une fois, il y en a pour tous les gouts !

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer ! Partez en séjour linguistique au Canada pour découvrir ce pays qui vous réserve de nombreuses surprises !

Préparer son entretien d’embauche en anglais

Si vous avez choisi de partir en séjour linguistique au Canada pour une longue durée, vous aurez l’occasion de trouver un petit job. Pour cela vous serez certainement amené à passer en entretien en anglais.

Sans titreComme lors d’un entretien en français, vous devrez parler du poste visé et éventuellement de l’entreprise dans laquelle vous postulez. Pour cela, prenez soin de vous renseigner avant et surtout d’apprendre le vocabulaire adapté au secteur d’activité.

Ensuite, entraînez vous avant de passer devant le recruteur. Il est plus facile d’improviser en français qu’en anglais ! Réfléchissez à la façon dont vous vous présenterez, préparez des phrases pour parler de votre expérience ou de vos loisirs. Evidement vous ne pouvez pas connaître à l’avance les questions qui seront posées, mais en ayant une base vous partez plus confiant.

Si vous en avez l’occasion, répétez votre entretien avec une personne anglophone qui jouera le rôle de du recruteur et vous posera des questions.

En partant bien préparé, vous mettez toutes les chances de votre côté pour décrocher un petit job lors de votre séjour linguistique au Canada.

La formule cours + job au Canada

De nombreux étudiants souhaitant effectuer un séjour linguistique au Canada choisissent la formule cours d’anglais + Job. Ils peuvent ainsi améliorer leur anglais et avoir une expérience professionnelle à l’étranger tout en finançant une partie de leur séjour. Cependant, cette formule ne sera bientôt plus disponible suite à la réforme du Permis d’études canadien.

Sans titreEn effet, suite à de nombreux abus, le Gouvernement Canadien a décidé de modifier les conditions d’obtention du visa étudiant et ceux, à partir du 1er juin.
Vous retrouverez tous les détails de cette réforme dans cette vidéo : bit.ly/1lHznKy

Le site de vente de séjour en ligne Voyage-langue propose cette formule cours + job très demandée par les étudiants. Pour pouvoir en profiter, il faut déposer son dossier avant la fin du mois de mai (les départs pouvant s’effectuer plus tard) car la formule ne sera bientôt plus disponible à compter du 1er juin.

Si vous avez pour projet de faire un séjour linguistique au Canada vous devez donc contacter rapidement un consultant pour pouvoir mettre en place votre dossier.

N’hésitez plus, réservez votre séjour dès à présent !

Vancouver, Toronto et Calgary dans le classement des 10 villes les plus agréables à vivre dans le monde

Comme chaque année, The Economist a réalisé le classement des 10 villes les plus agréables à vivre dans le monde. Pour réaliser ce classement, ils ont analysé les villes selon cinq critères : la stabilité de la ville d’une année sur l’autre, le système de santé, la culture et l’environnement, l’éducation et les infrastructures.

canada_1Cette année trois villes canadienne sont dans le classement : Vancouver en troisième place, Toronto en quatrième et Calgary à la cinquième place à égalité avec Adelaïde, en Australie.

Ces trois villes offrent donc un cadre de vie particulièrement agréable ! Si vous choisissez de partir en séjour linguistique au Canada, vous pourrez apprécier par vous même ce style de vie.

Rédiger un CV canadien

Si vous effectuez un séjour linguistique au Canada de longue durée, vous pourrez trouver un petit job sur place. Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’oubliez pas de modifier votre CV, afin qu’il corresponde aux normes canadiennes. Sans titre

Tout d’abord, contrairement au CV français, le CV canadien ne doit pas obligatoirement tenir sur une seule page.
Vous ne devez jamais indiquer votre âge, sexe, situation civile et ne jamais mettre une photo. Ces éléments pouvant conduire à des discriminations ils sont très mal perçus lorsqu’ils sont présents sur les CV outre-Atlantique.

Ensuite, indiquez rapidement en haut de votre CV le poste visé. Vous pouvez soit mettre simplement le titre du poste (ex : serveur, vendeur…) ou développer en une ou deux phrases pour montrer que votre expérience répond aux exigences du poste.

Enfin, listez les compétences et aptitudes dont vous disposez et qui sont en rapport avec le poste avant de lister vos expériences professionnelles et vos diplômes. Ces deux sections sont semblables au CV français.

N’oubliez pas de joindre des références à votre CV. Généralement il en faut trois, qui peuvent être soit un contact indiqué à la fin de la lettre (nom de la personne, entreprise, e-mail et téléphone) soit directement une lettre de référence. Ces références sont très importantes, elles peuvent être celles d’anciens employeurs, responsables de stages ou même professeurs si vous n’avez aucune expérience professionnelle. Elles ne seront pas forcément en rapport avec le domaine visé mais il s’agit avant tout de mettre en avant des qualités comme le sérieux, la ponctualité, l’implication, etc.

Maintenant il ne reste plus qu’à vous lancer !

Les PVT Canada, c’est fini pour cette année !

Samedi 1er mars a eu lieu l’ouverture de la troisième et dernière tranche des PVT. Cette fois ci les quotas ont été atteins en 9 minutes, un temps record.

Sans titreAu total, 6750 PVT ont été distribués faisant tout de même de nombreux déçus n’ayant pas pu décrocher ce précieux visa. Ces dernières années, le nombre de jeunes français souhaitant partir au Canada a explosé. En 2010, il avait fallu 36 jours à l’Ambassade pour remplir les quotas, alors que quatre ans plus tard, les PVT ont été attribués en quelques minutes.

Cette année a également été la première année où l’inscription s’est faite par ordinateur. Avant tout se faisait avec un dossier papier transmis par la poste mais cette année l’Ambassade a voulu moderniser son système.  Cependant, de nombreux bugs ont entravé les inscriptions, créant une vague de mécontentement.

Pour ceux qui n’ont pas pu obtenir de PVT cette année, vous pourrez toujours retenter votre chance l’année prochaine ou choisir de partir en séjour linguistique au Canada avec un permis d’études et un permis de travail.

L’ouverture des PVT Canada a déçu beaucoup de monde

Attendue depuis des mois par un grand nombre de personnes, l’ouverture des PVT Canada a fait l’objet d’une réelle campagne de « teasing » de la part de l’Ambassade du Canada, peut-être même un peu trop efficace…

Sans titre En effet, après avoir annoncé la date d’ouverture via leur compte Twitter, l’ambassade n’a averti de l’heure d’ouverture que 24h à l’avance, tenant en haleine tous les jeunes souhaitant partir en Working Holiday au Canada.

Pourtant, tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Lors de la première session d’inscription, offrant les 2000 premières places, les internautes ont eu la mauvaise surprise de découvrir que le site dédié était indisponible. L’accès au formulaire était impossible et on pouvait lire le message suivant : « Le système Kompass éprouve actuellement une panne technique. Pour le moment, il n’est plus possible de créer un compte Kompass ni de se connecter à un compte existant pour accéder à une demande de participation »

Ce bug a évidemment déçu de nombreux internautes qui ont fait entendre leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

Il ne reste plus qu’à attendre l’ouverture des prochaines sessions d’inscriptions !